Vous avez enfin trouvé un coloc. Vous devez donc concrétiser ce choix en signant un bail de la Régie du logement et/ou un contrat de colocation.
Il faut d’abord déterminer sur quelle base vous souhaitez établir votre entente. Il est important de bien saisir les enjeux du partage d’un logement, tant au niveau légal que financier.

1re option :

Vous êtes déjà locataire et vous gardez le bail à votre nom. C’est donc dire que vous serez le seul responsable de votre bail auprès de votre propriétaire. Il sera alors important pour vous de signer un contrat de colocation avec votre coloc, lequel déterminera les conditions de votre entente.

2e option :

Les noms des deux colocataires sont inscrits au bail. Donc, vous êtes tous les deux responsables de votre bail auprès de votre propriétaire. En plus du bail, il est fortement recommandé de signer aussi un contrat de colocation qui portera sur le partage des tâches et les conditions de vie commune.

Lorsque les noms des deux colocataires sont sur le bail, deux types d’obligations s’appliquent: l’obligation conjointe ou l’obligation solidaire.

L’obligation conjointe implique que chacun des colocataires est responsable uniquement de sa part de loyer. Par exemple, si l’un des colocs ne paie pas sa part, le propriétaire ne peut poursuivre que ce colocataire.

L’obligation solidaire implique que chacun des colocataires peut être tenu de payer la totalité du loyer. Par exemple, si l’un des colocs ne paie pas sa part, l’autre devra payer la totalité du loyer. L’obligation solidaire doit être stipulée spécifiquement dans le bail, sinon c’est l’obligation conjointe qui s’applique.

En cas d’ambiguïté, n’hésitez pas à communiquer avec l’ACEF Montérégie-est ou la Régie du logement.